Mon parcours est très atypique car j’ai fait des études de cartographie et j’ai travaillé pendant un certain temps dans le domaine de l’informatique avant de me consacrer à la broderie. L’art de la broderie a toujours été présent dans ma vie. A une époque la pratique du point de croix m’a permis d’acquérir une certaine habileté.

C’est à Argentan où je résidais, qu’une formation dispensée par la Maison des Dentelles m’a permis d’apprendre les techniques telles que la broderie à l’aiguille, la broderie de Lunéville et la broderie au point de Beauvais. C’est cette dernière technique qui m’a le plus séduite par la finesse de son point réalisé avec un crochet très fin.

Après l'obtention du C.A.P. de broderie d'Art en 2002, je me suis inscrite au concours de Meilleur Ouvrier de France en broderie au point de Beauvais dont j’ai obtenu le titre en 2004. J'ai ensuite travaillé durant 2 ans avec un fabriquant parisien de linge de maison brodé et j’ai donné des cours de broderie quelques heures par mois ; j’ai ensuite dû reprendre une activité à temps complet dans un autre domaine.

Aujourd’hui, je souhaite de nouveau pratiquer ce métier d’art qui reste ma première passion. Mon objectif est bien sûr de transmettre mon savoir faire afin de préserver cette broderie, qu’elle garde son côté authentique tout en s’égarant parfois sur des chemins contemporains.

LE CONCOURS DE MEILLEUR OUVRIER DE FRANCE

Je me suis inscrite au concours de M.O.F. dans le groupe « métiers des accessoires et du vêtement », 82 candidats ont été inscrits, 53 œuvres ont été présentées, 14 lauréats ont été choisis dont je faisais partie.

Il s’agissait de réaliser « un panneau de paravent sur fond de lin couleur pour un salon d’une demeure dans le goût du XVIII è siècle » en s’inspirant de la porcelaine de Sèvres. Il fallait également broder un monogramme exécuté en points fantaisie (jours, point riche…).

Je me suis documentée pendant plusieurs semaines sur la porcelaine de Sèvres et sur la décoration intérieure du XVIII è siècle. J'ai ensuite déterminé une quarantaine de couleurs puis j’ai visualisé le rendu et l’harmonie de ces couleurs en peignant plusieurs aquarelles sur différentes parties du dessin et en brodant quelques échantillons.

Pour préparer l'ouvrage à broder, il a fallu décalquer et reporter le dessin sur la toile en utilisant la technique du ponçage. Cette technique consiste à piquer chaque trait de dessin avec une aiguille très fine, ensuite il faut poser le calque sur la toile et maintenir le tout avec des poids puis, passer une poudre noire qui va se déposer à travers les trous et laisser apparaître le dessin sur la toile.

Il faut ensuite se fixer l’objectif d’aller jusqu’au bout. Pour cela, il faut essayer d’estimer au plus vite le nombre d’heures nécessaires à la réalisation et il faut broder, broder, broder…